Actualités

Le variant Omicron moins dangereux que le variant Delta ?

Le nombre de nouvelles contaminations augmente, par contre le nombre d’hospitalisations lui ne grimpe pas de la même manière. Pourtant, le variant  Omicron inquiète toujours les autorités sanitaires.

Selon une étude de l’agence sanitaire britannique, le risque de faire une forme grave en cas de contamination avec le variant Omicron est trois fois plus faible qu’avec le variant Delta. Et cela se vérifie dans les chiffres : au Danemark, le nombre de contaminations a augmenté de 82% par rapport à la semaine précédente contre 18% d’admissions à l’hôpital en plus. En Belgique, il y a 40% de contaminations en plus et les hospitalisations ont diminué de 4%.

“On pense qu’Omicron, d’une part, se réplique plutôt dans des voies respiratoires supérieures ou dans les bronches plutôt que dans le parenchyme pulmonaire lui-même. Et donc, il attaque moins les poumons et donc il donne des infections moins grave. Il est possible aussi que, intrinsèquement, il soit moins capable d’occasionner des infections sévères”, explique Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral de la lutte contre le coronavirus. 

Les durées d’hospitalisation sont plus courtes et les patients ont aussi besoin de moins d’oxygène. Mais le variant reste plus transmissible, ce qui inquiète toujours les experts. Et donc, il faut se méfier et faire très attention, insistent les spécialités.

Articles Liés

Vérifiez aussi

Close