Actualités

Des nouvelles options thérapeutiques dans la prise en charge de l’hémophilie

L’importance de la mise à jour des protocoles de prise en charge de l’hémophilie a été soulignée lors d’une journée d’information à Alger. Le Professeur Mohamed Salim Nekkal, chef de service hématologie au CHU Béni Messous et Coordinateur du groupe de travail hémophilie au ministère, a salué les progrès réalisés par l’Algérie dans ce domaine, tout en appelant à l’approbation d’un nouveau protocole pour les patients confrontés à des complications.

Il a insisté sur la nécessité de mettre à jour les protocoles de prophylaxie en fonction des nouvelles options thérapeutiques et de concrétiser le registre national. Dr Djamila Nadir, de la Direction de la prévention et de la promotion de la santé au ministère, a encouragé les patients à suivre scrupuleusement leur traitement pour prévenir les complications, soulignant que le nouveau protocole offrira une meilleure qualité de vie.

La Pr Nacéra Chérif, cheffe de service de pédiatrie au CHU Béni Messous, a souligné l’importance de mettre en œuvre le registre national pour faciliter la planification, l’allocation des ressources et fournir des informations précises sur les patients.

L’hémophilie, un trouble hémorragique grave d’origine génétique, se caractérise par une incapacité du sang à coaguler correctement, entraînant des saignements incontrôlés. En 2022, l’Algérie comptait 3600 hémophiles.

Articles Liés