Santé

Des résultats prometteurs contre les infections urinaires

Des chercheurs du Royal Berkshire Hospital au Royaume-Uni ont développé un vaccin oral potentiellement révolutionnaire pour les personnes souffrant d’infections urinaires récurrentes, qui ont présenté leurs résultats préliminaires au congrès de l’association européenne d’urologie à Paris. Les infections urinaires sont fréquentes et souvent récurrentes, nécessitant des traitements antibiotiques répétés. Cependant, avec l’augmentation de la résistance aux antibiotiques, il est crucial de trouver des alternatives. Le vaccin oral MV140, fabriqué à partir de bactéries entières inactivées, a montré des résultats prometteurs lors d’une étude de suivi à long terme, avec environ la moitié des participants restant indemnes d’infection urinaire pendant neuf ans après la vaccination.

En effet, cette étude de suivi de neuf ans a inclus 89 patients, principalement des femmes, qui ont été suivis pour évaluer l’efficacité et l’innocuité du vaccin MV140. Les résultats ont montré que plus de la moitié des participants n’ont eu aucune infection urinaire pendant cette période, ce qui suggère un bénéfice durable du vaccin. De plus, les effets secondaires étaient minimes, et de nombreux participants ont signalé une amélioration de leur qualité de vie grâce à une réduction des infections urinaires et à une gestion plus facile de celles-ci. Ces résultats sont encourageants pour l’utilisation à grande échelle du vaccin, ce qui pourrait potentiellement réduire la dépendance aux antibiotiques et améliorer la prévention des infections urinaires.

Le Dr Bob Yang, urologue consultant impliqué dans la recherche, souligne que le vaccin MV140 pourrait être une solution pratique et efficace pour la prévention des infections urinaires récurrentes. Facile à administrer et bien toléré, ce vaccin pourrait être administré par des médecins généralistes lors de cures de trois mois, offrant ainsi un moyen potentiel de restaurer la qualité de vie des patients souffrant de ce problème chronique. Bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour examiner l’effet du vaccin sur différents groupes de patients, ces résultats initiaux suggèrent qu’il pourrait jouer un rôle important dans la gestion des infections urinaires à l’avenir.

Articles Liés