Actualités

Faut-il avoir des plantes chez soi : est-ce une bonne idée ?

Pour purifier l’air intérieur de nos maisons, beaucoup optent pour des plantes d’ornement. Mais leur efficacité est sujette à débat. Sont-elles réellement bénéfiques pour notre santé ?

Nous passons en moyenne 14 heures par jour à l’intérieur de nos domiciles. C’est pourquoi il est primordial que cet environnement soit sain et préservé des polluants qui pourraient affecter notre santé. Une solution souvent évoquée consiste à introduire des plantes chez soi pour purifier naturellement l’air. Mais est-ce une stratégie efficace ? Les plantes sont-elles réellement capables de réduire la pollution intérieure ? Y a-t-il des plantes à éviter ?

Les plantes ne sont pas des purificateurs d’air ! Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME Française), aucune preuve scientifique n’étaye cette idée.

L’ADEME a examiné les recherches disponibles sur l’efficacité des plantes à purifier l’air intérieur et a conclu que leur contribution dans la plupart des habitations est négligeable, voire nulle. À moins de transformer son domicile en une véritable forêt, l’ajout de plantes d’intérieur ne suffit pas à purifier significativement l’air.

De plus, certaines plantes peuvent être allergènes voire toxiques, tant pour les humains que pour les animaux domestiques. L’Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) en France a rendu obligatoire depuis le 1er juillet 2021 que les professionnels du secteur horticole, de la fleuristerie et du paysagisme informent les consommateurs sur la toxicité des plantes d’intérieur ou d’extérieur vendues, ainsi que sur les précautions à prendre pour éviter toute intoxication.

Il est également recommandé d’éviter les plantes exotiques en raison de l’utilisation de pesticides lors de leur production et de leur empreinte carbone élevée due à leur transport. Cela fragilise également les plantes vertes, favorisant ainsi une surconsommation. Privilégiez plutôt des plantes locales, voire des plantes aromatiques consommables pour réduire les risques de toxicité.

Les plantes ne sont pas indispensables pour purifier l’air Pour améliorer la qualité de l’air intérieur de votre habitat, quelques gestes simples peuvent suffire, comme aérer et ventiler les pièces pendant environ 10 minutes par jour, été comme hiver. Il est également important de limiter les particules volatiles produites par la poussière, le tabagisme ou certains produits odorants tels que les bougies.

Articles Liés