Santé

Maladie de Charcot : une découverte prometteuse !

La maladie de Charcot ou la sclérose latérale amyotrophique (SLA) est le résultat d’une dégénérescence des motoneurones. Ces dernier ont pour fonction de commander les muscles volontaires et permettre ainsi le mouvement notamment de respirer, de marcher et autres. L’évolution de la maladie provoque des paralysies menant le malade à ne plus pouvoir respirer. De ce fait la moyenne de vie après la manifestation de la SLA est estimée à trois années.

En effet, le mécanisme de la maladie consiste en une destruction des neurones par les protéines gasdermines plus précisément la gasdermine E suite à une réaction inflammatoire. À ce jour, les spécialistes ne savent pas encore la prendre en charge, mais les recherches ne cessent pas de tenter à trouver une solution thérapeutique optimale. Dont celle parue dans la revue Neuron. Ainsi, les scientifiques d’Harvard et de Boston ont établi des recherches qui les ont menés à ralentir l’action de la gasdermine E. Ils ont observé que l’altération des cellules n’a pas eu lieu. Par la suite, les résultats se sont confirmés sur des souris ou les symptômes de la SLA se sont ralentis.

L’obstacle rencontré par les chercheurs est le moyen de cibler la protéine spécifique, problème qui pourrait être résolu à l’aide d’autres recherches. Cependant, il s’agit d’une avancé très prometteuse qui pourrait être développée pour mieux maitriser l’évolution de la maladie voire la freiné.

Articles Liés

Vérifiez aussi

Close