Santé

Safran des Indes, le connaissez-vous assez ?

Présent dans la majorité de nos plats, le curcuma aussi appelé safran des Indes est l’une des épices les plus utilisée à travers le monde. Cependant, plusieurs spécialistes suggèrent que sa consommation serait très bénéfique pour l’organisme.

En effet, le curcuma est réputé pour ses propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. Également, il est connu pour être une source de vitamine B6, fer et manganèse. De ce fait, il aide significativement à soulager les douleurs articulaires tel que l’arthrose, l’arthrite ou celle liées à l’effort sportif. De plus, il diminue les atteintes gastro-intestinales en luttant contre l’intestin irritable, en agissant sur la digestion et sur l’équilibre de la flore intestinale. Sa consommation bénéfique contre les la digestion difficile, les flatulences et l’hyperacidité a été approuvée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Ainsi, cette épice peut être consommée de divers façon soit incorporée dans un plat, dans du lait ou bien en infusion. Par ailleurs, elle est déconseillée pour une certaine catégorie de personnes. Notamment, celle qui souffre d’allergie aux épices, d’obstruction des voies biliaires et celle susceptible d’avoir des maladies du foie. Les personnes qui prennent un traitement anticancéreux, anticoagulant ou immunosuppresseur sont aussi comptées. Concernant les femmes enceintes ou allaitantes, elles doivent avoir la validation d’un professionnel de la santé avant de la consommer.

Notant que, l’assimilation du curcuma par le corps est optimale quand il est associé au poivre noir. Mais, ce dernier est déconseillé pour ceux ayant une hyperperméabilité intestinale, dans ce cas il est conseillé de remplacer le poivre noir par la caroube afin de bénéficier amplement des bienfaits de cette épice.

Articles Liés