Actualités

Rapport de l’OMS : les cas de paludisme et les décès sont restés stables

D’après le Rapport sur le paludisme dans le monde, le nombre de cas de paludisme a continué d’augmenter entre 2020 et 2021, bien qu’à un rythme plus lent qu’au cours de la période 2019-2020. À l’échelle mondiale, il a atteint 247 millions en 2021, contre 245 millions en 2020 et 232 millions en 2019. 

« Après une augmentation prononcée du nombre de cas de paludisme et de décès associés pendant la première année de la pandémie de COVID-19, les pays touchés par cette maladie ont redoublé d’efforts et ont réussi à atténuer les pires effets des perturbations liées à la COVID-19 sur les services de lutte contre le paludisme », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. « Nous sommes confrontés à de nombreuses difficultés, toutefois nous avons aussi de nombreuses raisons d’être optimistes. À condition de renforcer la riposte, de comprendre et atténuer les risques, d’améliorer la résilience et d’intensifier la recherche, nous avons toutes les raisons de rêver d’un avenir sans paludisme. »

Toutefois, huit pays – le Bénin, l’Érythrée, les Îles Salomon, l’Indonésie, le Nigéria, l’Ouganda, la Thaïlande et Vanuatu – ont distribué moins de 60 % de leurs MII, et sept pays, à savoir le Botswana, Haïti, l’Inde, le Pakistan, la République centrafricaine, la Sierra Leone et le Tchad, n’en ont pas distribué du tout.

La chimioprévention du paludisme saisonnier est recommandée à titre préventif chez les enfants qui vivent dans des régions d’Afrique où la transmission du paludisme saisonnier est forte. En 2021, l’élargissement de la chimioprévention du paludisme saisonnier a permis de faire bénéficier près de 45 millions d’enfants de cette intervention dans 15 pays africains, ce qui représente une augmentation considérable par rapport à 2020, année au cours de laquelle 33,4 millions d’enfants en avaient bénéficié, et par rapport à 2019, où elle avait touché 22,1 millions d’enfants.

Malgré les avancées recensées, la lutte contre le paludisme doit faire à de nombreuses difficultés, en particulier dans la Région africaine, où ont été enregistrés environ 95 % des cas et 96 % des décès comptabilisés dans le monde en 2021.

Articles Liés

Vérifiez aussi

Close