Santé

Qu’apporte cette huile ?

Avant 36 000 ans en Géorgie, les premières traces de fibres de lin ont été retrouvées. En effet, la culture du lin était exclusivement consacrée à la production de fibres de tissus. Par la suite, la graine s’est un peu propagée à travers le monde et c’est enfin Hippocrate qui découvre ses effets médicinaux. S’agissant de son huile, elle n’a été répondue qu’à partir du XVIé siècle utilisée même en peinture.

Les avancées scientifiques, ont découvert que cette graine était très riche en Oméga-3 ce qui lui procure des facultés à apporter un plus sur le côté cosmétologique et métabolique.

En effet, à usage cutané, l’huile de lin à un pouvoir adoucissant, apaisant, antioxydant, émollient, anti-inflammatoire, maturative, nourrissant, cicatrisant, anti-âge, régénérateur et surtout réparateur faculté aussi valable pour les cheveux.

Sur le plan métabolique, l’huile de lin agit tel un anti-inflammatoire, un laxatif, stimulateur du système immunitaire, prévient les maladies cardio-vasculaires et équilibre les émotions et le système sanguin.

Cependant, les spécialistes conseillent à ceux ayant un déséquilibre thyroïdien, sous anticoagulant et hypertenseur et les femmes sous traitement hormonale d’éviter la consommation de cette huile. De plus, elle est déconseillée chez les enfants de moins de 3 ans.

Articles Liés