Santé

Vitiligo : une nouvelle thérapie en vue

Le vitiligo étant une maladie auto-immune, a fait l’objet de plusieurs recherches qui tenaient à trouver un remède pour mettre fin à son épanchement. En effet, le vitiligo représente la dépigmentation cutanée dû au manque de la production des mélanocytes ; cellules dont le but est de produire le pigment de la peau appelé la mélanine.

La maladie a été incurable jusqu’à ce qu’un traitement révolutionnaire a été récemment découvert et approuvé par la Food and Drug Administration, l’agence américaine du médicament, et qui devrait être autorisé par l’agence européenne « fin 2023 ». Le produit est sous forme de crème à appliquer deux fois par jour, ayant un effet pigmentant. Son efficacité, a été prouvée sur plus de 600 patients adultes et enfants ayant plus de 12 ans. À ce sujet, le Pr Thierry Passeron, chef du service dermatologie au CHU de Nice et membre du groupe international d’experts à l’origine de ce traitement lors de son interview avec le journal 20 minute, a déclaré que « Deux grandes études internationales ont confirmé son efficacité, notamment sur le visage, souligne le professeur. Ainsi, avec une application deux fois par jour, pendant six à vingt-quatre mois, la repigmentation est complète. On a observé une stabilité des résultats positifs mais, si jamais le vitiligo persiste, il est possible de refaire le traitement »

De plus, le professeur a souligné le fait que « Cette crème est très bien tolérée et ne nécessite pas de prise de sang ». Il a également rajouté que des études supplémentaires sont programmées pour l’année 2023, afin d’améliorer les résultats thérapeutiques en ajoutant des rayons UV ou alors une greffe de mélanocytes sur les parties touchées.

Articles Liés