Santé

Ses bénéfices sont à court et long terme !

Différentes études menées à travers le temps ont tenue à élucidé l’effet qu’avait la pratique de la musique sur le stress, la mémoire ou encore l’humeur de l’individu. La plus actuelle des recherches, est celle réalisée par des scientifiques de l’Université d’Edimbourg.

Ces derniers, ont voulu savoir si jouer d’un instrument musical durant l’enfance avait un impact sur le cerveau à long terme. Pour cela, les chercheurs ont pris 366 personnes dont 117 avaient déjà joué à un instrument durant l’enfance et l’adolescence. L’échantillon a été récolté d’une ancienne étude “Lothian Birth Cohort 1936”, où  le piano était l’instrument le plus utilisé suivi par l’accordéon, la cornemuse, la guitare et le violon. Les personnes en question ont été soumises à un test à différent moment de leur vie  afin de comparer leur raisonnement verbal ainsi que leur conscience spatiale et analyse numérique.

Ainsi, les résultats ont prouvé qu’il y’avait effectivement un lien entre jouer à un instrument de musique étant enfant et l’état des capacités cognitives à l’âge adulte. En effet, la catégorie de personnes ayant appris à y jouer jeune ont eu de meilleurs scores. De plus, plusieurs spécialistes affirment que la musique chez l’enfant, stimule son développement cérébral, sa mémoire, sa concentration et aide à coordonner ses mouvements et à réduire son anxiété.

Articles Liés