Santé

Enfants : l’addiction alarmante

Ces dernières années, les pédopsychiatres, pédiatres, psychologues et les orthophonistes reçoivent de plus en plus d’enfants affectés par l’exposition aux écrans. En effet, la télévision, la tablette et le téléphone, nuisent à la santé mentale de l’enfant allant jusqu’à développer des troubles ressemblants à ceux de l’autisme.

À ce sujet, docteur Anne-Lise Ducanda, médecin de protection maternelle et infantile en France, a expliqué qu’ « Une grande exposition des enfants de 0 à 4 ans aux écrans d’une façon directe ou indirecte, favoriserait l’apparition de problèmes de motricité fine, où l’enfant n’arrive pas à serrer ses doigts et des trouble de motricité globale où l’enfant n’arrive pas à courir ou à marcher ». Le médecin a aussi rajouté qu’ « Il y a également, apparition de troubles cognitive. L’enfant n’élabore donc pas de pensés, présente des difficultés de langage et ne répond pas quand on l’appel par son nom. » Elle a aussi précisé que « Dans les cas les plus graves, l’enfant expose des symptômes semblables à ceux de l’autisme, appelé l’autisme virtuel. Ce denier, pourrait disparaitre après un mois de l’arrêt d’exposition aux écrans et l’enfant reprend son développement normal».

La spécialiste a précisé, que « Le développement du bébé jusqu’à 4 ans, dépend essentiellement de son environnement. Il doit donc être adapté, en parfaite interaction avec ses parents et sollicite ses cinq sens, en particulier le touché chose qu’il ne peut pas faire en étant captivé par les écrans ».

Concernant la prise en charge, Dr Anne-Lise a révélé que « La prise e charge, se fait au cas par cas. Il y a des professionnels qui conseillent un sevrage progressif, ce qui est compliqué car les jours de pleur vont s’étendre, et il y a ceux qui proposent un sevrage rapide. Dans ce cas, il est important d’expliquer aux parents que l’enfant va pleurer jusqu’à 15 jour. Face à cette situation, il est impératif de lui proposer autres choses et de passer du temps avec lui notamment en faisant une promenade, lui lire une histoire ou bien jouer avec lui ».  

Articles Liés

Laisser un commentaire