Medicus

1921 le début d’une nouvelle aire dans l’insulinothérapie

L’un des faits les plus marquants à travers l’histoire, est la découverte de l’insuline. Cette dernière a été faite à l’université de Toronto il y a cent ans, ce fait a changé le destin de millions de diabétiques. Réalisé par Frederik Grant Banting (1891-1941) et à John James Rickart Macleod (1876-1936), cette innovation leur a permis l’attribution du prix Nobel de physiologie ou de médecine en 1923. L’idée est née un 30 octobre 1920, quand le jeune chirurgien Frederik Banting, lit par hasard un article de Moses Barron paru dans le numéro de novembre de la revue Surgery, Gynecology and Obstetrics intitulé « Relation of the Islets of Langerhans to Diabetes with Special Reference to Cases of Pancreatic Lithiasis ». Il a eu donc l’idée de ligaturer à titre expérimental le canal de Wirsung, il y aurait dégénérescence d’une partie du pancréas et on pourrait ainsi isoler la sécrétion interne de la sécrétion externe. Dès lors le chirurgien avait entamé le chemin expérimental avec l’aide de plusieurs spécialistes dont Charles Best qui ont réalisé des essais thérapeutiques sur des chiens puis sut l’Homme, les réussites commençaient à apparaitre en automne 1921 et après plusieurs rebondissements les efforts ont menés à un succès inouï. Cette première mondiale a eu un énorme retentissement sur le continent nord-américain et en Europe. En empêchant l’issue inéluctablement des patients atteints du diabète, seul traitement proposé jusqu’ici aux diabétiques en fin de course. Banting, devient donc un véritable héros national couvert d’honneur et considéré à la fois comme un grand scientifique et un grand diabétologue.   

Articles Liés

Laisser un commentaire