OrganeSanté

L’utérus

L’utérus est un organe féminin qui fait partie de l’appareil reproducteur. Il a pour rôle d’accueillir et favorisé le développement embryonnaire.

Cet organe en forme d’avocat est localisé dans le pelvis, et est composé de deux parties. Celle du corps de l’utérus, la plus volumineuse, elle a une forme arrondie. Du coté supérieure, le corps de l’utérus est lié aux trompes de Fallopes.

Du coté inferieur le corps se rétrécit afin de faire une jonction (isthme) avec la deuxième partie.

Le col de l’utérus (deuxième partie de l’utérus) à son tour contient deux parties, l’endocol (partie interne du col), et l’éxocol (partie externe du col), cette dernière donne sur le vagin.

L’utérus est vascularisé par l’artère utérine issue de la division de l’artère iliaque interne. Il est aussi approvisionné par l’artère ovarienne, et l’artère du ligament rond.    

L’utérus contient trois couches, une externe périmétrium, qui enveloppe tout le corps et une partie du col. La deuxième couche c’est le myomètre d’une nature musculeuse qui assure les contractions. La dernière couche, c’est l’endomètre qui tapisse l’intérieur de l’utérus, elle contient des cellules glandulaires.

Tout l’organe est soutenu par des ligaments utérosacraux et des ligaments ronds.

La couche endométriale est très sensible aux hormones. Au cours de la phase lutéale (après l’ovulation), l’utérus se prépare à accueillir un embryon, cette phase survient chaque cycle. Il constitue un réseau de vaisseaux sanguins enchevêtrés « La nidation ».

A la fin du cycle, si l’utérus ne reçoit pas d’embryon, et le taux de toutes les hormones baisse dans le sang (œstrogène, progestérone), l’endomètre sécrète les prostaglandines qui à leur tour provoquent des contractions qui favorisent le détachement de la paroi superficielle ainsi que l’éclatement des vaisseaux sanguin. Et c’est l’arrivée des aménorrhées. Le sang dégagé est un mélange de liquide filtré à travers la paroi de l’utérus et de très petits morceaux d’endomètre. Il ne coagule pas.

Dans le cas contraire, s’il y a une fécondation et une présence d’embryon, les hormones continuent d’être sécrétées (la progestérone), l’endomètre se développes de plus en plus et s’adapte au fur et à mesure avec la taille et le développement du fœtus.

Par son rôle sensible, cet organe peut être atteint de plusieurs maladies qui peuvent aller jusqu’à l’infertilité.

Ces maladies peuvent être d’origines héréditaires, ou acquises. Tel que l’endométriose, cancer de l’utérus, polype, dysplasies cervicales, papillomavirus humain, fibrome…

Les pathologies sont occasionnées par la survenue des changements vitaux (puberté, mariage…), défaillance du système immunitaire, tabagisme actif ou passif, le stress et l’alimentation mal seine.

Un contrôle régulier chez le gynécologue est recommandé, ainsi qu’une bonne alimentation surtout les aliments riches en bêta-carotène (les légumes et les fruits couleur jaune-orange), l’acide folique (les asperges), la vitamine C (les agrumes), la vitamine E (les avocats)…

Articles Liés

Laisser un commentaire